Revue livre: Miss Catastrophe tome 1

ouvert png3539698369525883210..jpg

 

Hello !

Et si on parlait lecture ? Plus particulièrement de Miss Catastrophe : Comment tomber amoureuse sans se faire mal ?, de Anna-Victoria Val.

 

polish_20200309_1754415201842504321799955193.png
Couverture Miss Catastrophe 1

Résumé :

« « Comment tomber amoureuse sans se faire mal ? » Maine est une adolescente de seize ans, optimiste malgré sa tendance à attirer les catastrophes. Petite sœur d’une influenceuse d’Instagram, elle alimente en cachette une chaîne YouTube où elle partage ses petites galères du quotidien et sa passion pour la pâtisserie.Mais une rencontre va tout chambouler dans sa vie déjà bien remplie : elle découvre un prodige de la gymnastique lors d’un gala où son père est embauché comme traiteur. Katsuo, le beau métis japonais, est un garçon terriblement secret et distant. Il n’en faut pas plus à Maine pour vouloir relever le défi : tout découvrir de ce garçon qui la fait craquer avec son attitude de prince déchu.Maine va-t-elle réussir à tomber amoureuse sans se faire mal ?« 

 

Mon avis :

Je suis premièrement tombée amoureuse de la couverture du livre… Le choix des couleurs, la police d’écriture et le style graphique bref, tout me plaît dans cette couverture ! Vous la trouvez pas trop… Mignonne, craquante ?

Eh bien c’est exactement l’effet que fait aussi l’héroïne, Maine, sur nous.

Je suis donc tombée en amour ensuite pour Maine, cette jeune fille de 16 ans, gaffeuse, tendre et pleine d’affection qu’elle est. C’est un personnage comme je les aime: un peu comme tout le monde mais avec ce petit truc particulier qui fait qu’elle devient quelqu’un d’unique. Maine aime par-dessus tout partager son quotidien, surtout parce qu’elle vit des choses peu communes grâce –ou à cause– de sa légendaire maladresse. Parfois, cela lui fait du bien de prendre du recul sur une situation qu’elle a ressenti comme un peu honteuse en la racontant. Et Maine ne tient pas un journal non, elle a une chaîne YouTube, où elle partage tout ça. Ça mais aussi sa passion pour la pâtisserie !

Et quelle passion ! Tout est si bien décrit que j’en ai eu de nombreuses fois l’eau à la bouche. J’ai même pâtissé des macarons au chocolat tellement j’avais envie de croquer dans quelque chose de savoureux…

 

img_gjby8s5896285692186430309.jpg
Mes jolis et délicieux macarons

 

J’ai eu aussi un véritable coup de cœur pour la famille de Maine ! D’ailleurs Anna-Victoria, est-il possible de se faire adopter littérairement par cette famille ? Je peux changer de prénom aussi. Genre, Alaska, Dakota ou même Caroline ! J’ai trouvé dans ce roman une famille très unie, très aimante les uns envers les autres mais aussi très tournés vers les autres :: c’est une famille bienveillante qui est prête à porter secours et amour à ceux qui en ont besoin. Cette famille, c’est un peu comme ce gros plaid bien chaud que vous posez sur vous quand vous avez un peu froid.

 

Avec cette lecture, j’ai eu l’impression -un peu comme avec Protocole et Chocolat chaud, une nouvelle de la même autrice- d’avoir un énorme doudou qui m’entourait, un chocolat chaud fumant à mes côtés, un amoureux qui me disait des mots doux, une amie qui me consolait… Bref, une romance très, très feel good.

Les sujets abordés sont également très intéressants : la pression de la société sur notre rapport à notre corps, la pression de la société et/ou de sa famille sur notre avenir (je rappelle que les personnages dans ce tome sont des grands adolescents), les réseaux sociaux dans leurs bons et mauvais côtés, l’amitié, la découverte de l’amour et de ses premiers émois… (et puis la pâtisserie !).

Les personnages, très bien travaillés, nous font donc découvrir ces sujets avec justesse et auront des conseils à garder précieusement dans son esprit, même le livre terminé.

 

Je pense que vous l’aurez compris, j’ai eu un coup de cœur de l’espace pour ce livre et j’attends de pieds ferme la SUITE BON SANG COMMENT JE VAIS FAIRE JUSQU’EN NOVEMBRE ?!?!

Décidément, chez Les Demoiselles des Mots, on fait battre mon cœur plus que de raison.

 

Citation tirée de l’oeuvre :

 » J’aimerais qu’un garçon rentre chez lui en songeant à moi. Qu’il y pense le matin au réveil. Qu’il espère me croiser dans les couloirs et, qu’à ce moment précis, ma présence suffise à faire s’emballer son cœur. Et puis, un jour, il viendrait et il me dirait qu’il m’aime… »

 

N’est-elle pas si précieuse ?

 

CdC

 

 

J’ai lu ce livre dans le cadre d’un partenariat mais mon avis reste objectif !

 

Toutes les illustrations de mon blog (bannière, logos…) sont réalisées par P0mp0n, allez voir son travail !

 

fermé png1870211746833586172..jpg

 

A très vite,

S.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s